Libérer

du temps

A/ Aller vers un allègement du temps de travail et de l’astreinte de la tétée

L’élevage du Veau Sous La Mère est souvent perçu comme une production exigeante en travail et astreignante en temps de présence. Or, il existe de nombreuses solutions pour diminuer le temps de travail et pour assouplir l’astreinte de la tétée matin et soir, et ainsi pour pouvoir consacrer du temps à d’autres activités et aux loisirs.  En permettant de concilier au mieux l’activité professionnelle et la vie personnelle, ces différentes solutions font du Veau Sous La Mère une production moderne et bien dans le vent des aspirations de vie des nouvelles générations d’éleveurs.

B/ Comment libérer du temps pour concilier travail et vie familiale ?

Les solutions possibles pour y parvenir sont multiples :

  1. Interrompre la tétée en été par un regroupement des vêlages sur l’automne (désaisonnement de la production)
  2. Adopter un système de production mixte : vente de veaux sous la mère en automne – hiver – début printemps, et de broutards à l’automne. Ces deux solutions de saisonnalisation de la production (1 et 2) offrent plusieurs avantages :
    – vente des veaux sous la mère en période de cours la plus favorable
    – pas de veaux dans les étables en période délicate de chaleurs estivales
    – interruption de la tétée des veaux pendant 3 ou 4 mois, d’où une  qualité de vie améliorée.
  3. Supprimer une tétée dans la semaine (le samedi ou le dimanche soir par exemple) Moyennant le décalage de la tétée du matin en milieu ou en fin de matinée, cette pratique donne entière satisfaction aux éleveurs qui l’ont expérimentée. Ils sont libérés du travail de la tétée pour une durée de quasiment 24 heures.
  4. Faire appel à de la main-d’œuvre complémentaire d’appoint ou de remplacement (voir chapitre suivant)
Tracteur exploitation

C/ Comment alléger son temps de travail ou se faire remplacer avec de la main-d’œuvre complémentaire ?

  1. Entraide et banque de travail. La banque de travail est un dispositif de mise en commun de main-d’œuvre d’appoint entre plusieurs exploitations d’une même zone ayant des besoins en travail assez complémentaires. Le principe en est la comptabilisation, (par attribution de points), des temps de travaux effectués par chaque membre au bénéfice des autres membres de la banque de travail.
  2. CUMA avec chauffeur. Les CUMA mettent en commun du gros matériel, souvent avec chauffeur, pour effectuer les gros travaux culturaux, de récolte ou d’alimentation des troupeaux chez leurs agriculteurs adhérents.
  3. Entreprise de travaux agricoles (E.T.A.).Ce sont des entreprises privées, prestataires de services spécialisés pour certains gros travaux (ex : récolte des céréales ou des fourrages) qui nécessitent du matériel onéreux et une main-d’œuvre saisonnière d’appoint
  4. Groupement d’employeurs. Les éleveurs adhérents partagent collectivement, et selon un planning établi tous les mois par exemple, les services d’un ou plusieurs salariés que chacun d’entre eux ne pourrait embaucher à plein temps tout seul.
  5. Service de remplacement départemental. C’est une association à statut de groupement d’employeurs qui met des agents de remplacement à la disposition des agriculteurs avec des contrats et des missions de courte durée. Les coûts des journées de remplacement sont allégés par des subventions publiques et des crédits d’impôt.
  6. Formules sociétaires de regroupement d’exploitations. Leur objet est de mettre en commun les moyens de production et la main-d’œuvre de 2 ou plusieurs exploitations en vue d’améliorer notamment l’organisation du travail et de rendre possible le remplacement entre associés. La principale forme sociétaire conforme à cet objet, dans l’esprit et dans la lettre, est le GAEC entre associés non issus du cadre familial. Les autres formes de regroupement sociétaires répandues en pratique sont les GAEC familiaux, les EARL et les SCEA.

En bref, un répertoire étoffé de solutions disponibles pour traiter la problématique travail/astreinte en élevage de veaux sous la mère :

© 2017 Veau Sous La Mère. Tous droits réservés | Agence de communication Euphorie à Pau